Rechercher

LA PLACE DE LA CREATIVITE DANS LE DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Neurologie, Créativité et Insight


Dans mon précédent article « Réflexion sur l’art et la vie », je vous faisais part de mon point de vue : tout ce que vous faites, tout ce que vous créez, votre environnement, vos relations… tout fait partie d’un art bien particulier que vous créez jour après jour : l’œuvre de votre vie. Dans cet article, je vous amenais à considérer votre vie comme une toile sur laquelle chacune de vos actions viens ajouter un coup de pinceau.


Aujourd’hui, je tenais à vous apporter un éclairage sur la place de la créativité et des loisirs créatifs dans la gamme « Développement personnel » de la marque.


Lorsque j’ai pensé la gamme de développement personnel de la marque, il me semblait indispensable d’y intégrer une catégorie liée aux loisirs créatifs. Pourquoi ? Parce que selon, la créativité est un vecteur du développement de soi pour deux raisons.


Tout d’abord, je considère que la créativité sous toutes ses formes permet de s’accomplir, de s’exprimer et de se positionner face au monde.


Ensuite, il a été démontré que la créativité a un fort impact positif sur notre cerveau. Les vertus de la créativité sur celui-ci sont multiples, mais je ne vais pas m’étendre sur chacune d’entre elles ici. Je vais me concentrer ici à développer un aspect étonnant de la relation entre la créativité et la réflexion.


Pour cela, je vais partir d’un concept bien précis qui est celui de l’insight, qui me permettra par la suite de vous donner une compréhension plus large du sujet.


Savez-vous ce qu’est « l’Insight » ? L’insight est un concept anglais qui peut difficilement se traduire en français. On peut le désigner comme le « Euréka ! ». Il s’agit d’une compréhension soudaine, globale et instinctive d’un problème et de l’identification de sa solution.


Vous êtes vous déjà retrouvé face à un problème pour lequel vous ne trouviez pas de solution ? Après des jours et des jours de réflexion, vous abandonnez un peu la recherche de cette solution et laissez votre cerveau vaquer à ses occupations. Vous arrêtez de réfléchir au-dit problème et accordez à votre cerveau une pause. Tout à coup, alors que vous êtes en promenade, en train de cuisiner, de dessiner ou de rêvasser, la solution à ce problème s’offre à vous de manière claire et limpide. Vous avez soudainement une compréhension globale de la situation. Eureka, vous avez eu un Insight !


Qu’est-ce qui a donc bien pu déclencher cet insight alors que vous aviez cessé de creuser le sujet ? C‘est justement là toute l’explication : vous avez offert à votre cerveau une pause.


Poussons l’explication un peu plus loin et décortiquons les mécanismes en jeu. Globalement, le cerveau peut-être décomposé en 3 parties bien distinctes : le cerveau reptilien qui se situe à l’arrière de votre cerveau, le cortex automatique (composé du neocortex sensori-moteur et de la région néo limbique), au milieu et le néocortex préfrontal, à l’avant.


Le "cerveau reptilien" est la partie la plus primaire de votre cerveau. Elle est en charge des comportements instinctifs (alimentation, reproduction, réaction face à un danger imminent…)


Le "cortex automatique" est la partie intermédiaire de votre cerveau, elle va prendre en charge le traitement de toutes les situations connues et maitrisées de votre quotidien. Elle est votre « mode automatique » qui vous fait gagner beaucoup de temps dans votre quotidien. C’est la partie consciente du cerveau, celle avec qui vous pouvez dialoguer, que vous pouvez contrôler.


Le "néocortex préfrontal" est la partie la plus intelligente du cerveau… mais aussi la partie inconsciente. Elle est en charge d’analyser les situations nouvelles et les situations les plus complexes. Et pourtant… elle peine à communiquer avec vous, c’est-à-dire à parvenir au niveau conscient de votre réflexion. Votre neo cortex préfrontal n’arrête jamais d’analyser votre environnement, il est en veille permanente. Vous ne l’entendez cependant pas la plupart du temps.


En fait, plus vous réfléchissez et agissez sur un mode automatique avec votre cortex median, moins il est possible pour vous d’entendre les solutions proposées par votre partie inconsciente, par le neo cortex préfrontal.


Vous vous dites alors probablement : « Oui c’est bien beau tout cela Oriane, mais où veux tu en venir ?! » Peut-être que certains d’entre vous voient déjà la réponse se profiler.

… J’y arrive !


Que se passe-t-il quand vous accordez à votre cerveau une véritable pause? Quand vous vous autorisez à rêvasser, à vous détendre, à faire des activités dénuées d’objectifs, juste pour le plaisir : tricot, couture, peinture, ballade en forêt, lecture… ?


Et bien, lorsque vous mettez votre cerveau sur « PAUSE », vous calmez l’activité de votre cortex automatique. Et c’est seulement lorsque celui-ci est en pause que votre neocortex préfrontal peut vous parler, s’exprimer à vous et vous exposer le fruit de sa réflexion.


Pour rappel, le neocortex est une formidable machine, extrêmement intelligente et en analyse permanente. Elle a donc énormément de choses à vous dire, de solutions à vous apporter, et de nouveaux points de vue à vous faire adopter.


Sans ces moments désintéressés que vous vous accordez, sans ces moments de pause et de relaxation, votre cerveau préfrontal ne pourrait jamais communiquer avec vous et ainsi vous apporter son expertise. C’est pourquoi il est primordial d’avoir quotidiennement des activités switchant votre cerveau automatique sur pause.


Vous comprenez donc désormais pourquoi en vous réveillant le matin ou au cours d’une méditation, vous avez soudainement un nouveau point de vue sur une situation, de nouvelles idées ou une solution à un problème. Cela n’a rien de mystique : vous êtes tout simplement entré en contact avec la partie la plus intelligente de votre cerveau (ou plutôt, vous lui avez gentiment ouvert la porte pour qu’elle puisse venir jusqu’à vous !)



Méditation, ballade en forêt, pratique d’une activité physique, tricot, dessin ou peinture, qu’importe l’activité, tant que celle-ci est assez « prenante » pour vous permettre de mettre vos réflexions quotidiennes en pause.


Personnellement, peindre fonctionne très bien pour moi. Le temps de la session, je me perd totalement dans la texture et la couleur, j’imagine, je créer, mélange… Le temps s’arrête.


Avec le kit de peinture de la marque, le but n’est pas seulement de créer votre matière, il est aussi et surtout de vous donner un espace de jeu et de liberté pour expérimenter les textures, les pigments et les couleurs. Pour moi, le procédé devient thérapeutique, j’oublie mon quotidien, et, le temps d’un instant, une seule chose a de l’importance à mes yeux : jouer avec les couleurs et réaliser une toile qui traduit mon humeur du moment.

Lorsque vous créez, vous permettez à votre cerveau de se mettre sur pause, vous permettant d’accéder au niveau de réflexion plus poussé. C’est pour cela que je considère la créativité comme faisant partie intégrante du développement de soi et du développement personnel. Etre créatif, c’est vous donner toutes les chances pour réfléchir au mieux et avoir le meilleur point de vue sur votre situation (personnelle ou professionnelle).


Et vous, avez-vous déjà remarqué des insights ? Quelles sont les activités qui vous permettent cela ?



N’hésitez pas à jeter un œil aux différents produits de la gamme des loisirs créatifs. En plus du kit de peinture, vous y trouverez des toiles à peindre vierges et aussi pré-dessinées, mais aussi un « Painting by number » ou encore des planches de coloriage à télécharger.






Enfin, vous trouverez aussi dans la gamme de développement personnel une sous catégorie « Papeterie », qui propose notamment un planner personnalisable vous permettant d’organiser au mieux votre quotidien.




J’espère sincèrement que cet article vous a apporté un nouveau point de vue la question.


Je vous souhaite une belle journée créative et de nombreux insights.


A très bientôt.


Oriane



Source pour cet article : Le superbe ouvrage de Jacques Fradin : « L’intelligence du stress » que je vous recommande vivement. L’explication des différentes composantes du cerveau permet à l’auteur d’expliquer le mécanisme étonnant du stress. La compréhension de l’intéraction entre ces différentes parties du cerveau permet cependant de comprendre bien d’autres mécanismes : comme par exemple ici, l’effet de la créativité sur la réflexion. C’est pourquoi ce livre est riche d’apprentissage : la compréhension de ce mécanisme vous permet un éclairage sur bien d’autres domaines que le stress. Un must read !